Pschit & cocotte !

Un peu de légèreté!

16 juillet 2012

Kids addict

IMG_5521

Trouvailles de ce dimanche : 3 coquetiers. N'importe quoi !

Je me disais que j'allais pouvoir souffler un peu, seule avec mon homme. Tandis qu'ils seraient chez papy et mamie. Basta les trucs pénibles qu'on leur demande tout le temps et vive les effets youpi ( effets positifs qui rendent la vie si sereine).  

Tous les effets youpi : ne pas leur demander 28 fois de se brosser les dents ( avec 3 ça monte vite), ne pas demander de se coiffer à mon grand tous les matins, ne pas s'agacer parce qu'ils tardent à se préparer, parce qu'ils lisent aux toilettes alors qu'on est pressés, ne pas prendre sur moi quand ma grande arrive habillée avec des trucs "TROP BEAUX" que je savais même pas qu'elle avait ça dans son armoire, ne pas faire à manger, ne pas préparer les affaires pour la nounou, ne pas.... ça en fait des youpi ! Et j'en oublie...

Mais une journée déjà sans eux et un constat s'impose, je suis comme une chatte qui cherche ses petits. Premier effet pas youpi, ce matin, débout à 5H45, réveillée par un terrible cauchemar... alors que d'habitude, l'homme met deux plombes à me sortir du lit vers 7H30. Attention, qui dit debout à 5h45 ne veut pas dire que je serai à l'heure au bureau, faut pas pousser. Non, je préfère trainer sur voss blogs, c'est mieux. Deuxième effet pas youpi, je n'ai plus très faim, alors que je mange comme un ogre. Bon OK, je vous vois venir... ça me donnera l'occasion de perdre le ventre de ma troisième grossesse. Et puis quoi? Changer toute ma garde-robe? Non merci ! Troisième effet pas youpi, ne pas les bisouter, ne pas les caliner. Juste les voir sur FaceTime, ça m'énerve encore plus. Quatrième effet pas youpi, mais là je pense que ça n'a rien à voir avec la choucroute, hier le vide-grenier était nullissime.

Quelle étrange sensation... Le manque, la maison vide, les jouets un peu rangés mais pas trop. Le pollypocket ou playmo qu'on retrouve sous les coussins du canapé. Bouhhhhhh... Et dire que je me faisais une joie de ces 15 jours. Finalement ce sera 15 looongs jours, à suivre...

Posté par zeboude à 08:19 - Commentaires [16] - Permalien [#]

Commentaires

    je crois que ce sentiment dure un ou deux jours et puis après on reprend un rythme à soi, de femme...il faut aussi se "forcer" un peu à se faire plaisir (ciné le soir, ptit resto, shopping aux heures inhabituelles etc).
    Mais c'est vrai, j'ai aussi un peu le blues quand elle n'est plus là...!

    Posté par Belliflora, 16 juillet 2012 à 09:45
  • Alors là je compatis. Une sortie pique-nique à l'école (et donc une journée complète sans eux pour moi) et je suis toute chouin chouin... Bon bah allez, te reste plus que... 12 jours ? Biz et bon lundi quand-même.

    Posté par mapomme, 16 juillet 2012 à 10:01
  • on dirait ma mère .... "vivement que vous vous cassiez, je vous supporte plus". le jour où le dernier est parti , elle a été limite nervous break-down .....
    bon, sinon pour compenser y a faire les soldes/confectionner un clafoutis/aller dans une cueillette bio/refleuri les appuis de fenêtres/peindre un mur.se faire les ongles avec les 4 limes, les trois couches de vernis/se faire l'intégrale de son acteur preferé en dvd.....

    Posté par caro, 16 juillet 2012 à 10:58
  • Les parents sont tous les même c'est marrant Et bien j'ai envie de te dire, bon courage alors

    Posté par Céline, 16 juillet 2012 à 11:09
  • 5h45 c'est tôt quand même !!
    je compatis ... c'est ambigu comme sensation !
    t'es quand même un peu plus cool, tu bouquines tranquille le soir sans devoir hurler 3 ou 4 fois "bon ça suffit maintenant tu restes dans ton lit et tu comptes les moutons !" !
    MAIS tu fais des gâteaux mais y'a personne pour les manger ... personne ne te cueille LA rose qui a réussi à fleurir dans ton jardin en friche ...
    Courage, les vacances sont bientôt finies

    Posté par Anne, 16 juillet 2012 à 15:07
  • On est toutes pareilles!!! Courage!!

    Posté par emmab, 16 juillet 2012 à 15:52
  • oh! zut!...bon courage!

    Posté par artycho, 16 juillet 2012 à 15:58
  • Bon ben que dire... 15 jours ça passe vite

    Posté par Jeanneandmoon, 16 juillet 2012 à 20:38
  • Je partage ton émotion. Les filles sont parties une semaine, reviendront 2 jours pour repartir une semaine. Et le garçon par demain matin pour 10 jours de camp.
    Je me réjouissais du calme dans la maison, mais là je l'appréhende.
    A quoi je sers, moi, sans eux ? (Quelle question horrible ! Je vais fixer quelques soirées sympas avec des copines qui m'aideront à trouver la réponse!)

    Posté par rosaannoma, 16 juillet 2012 à 21:17
  • Ah L'amour.. L'amour !Ils nous font tourner la tête & le cœur ces petits bouts ...
    Ici, on est dans la phase : on rêve de moments en tête à tête ... mais sitôt la Violette partie , j'aurai probablement autant de mal à gérer l'absence!!
    Courage alors !
    & merci pour ton passage par chez moi !

    Posté par elyse, 16 juillet 2012 à 22:56
  • Aie aie

    Tout comme toi, alors que je me dis à chaque fois qu'il faut profiter de ces moments à deux...

    Posté par saly, 19 juillet 2012 à 12:04
  • Courage !

    Posté par Fab, 19 juillet 2012 à 12:05
  • Je connais bien ce manque là !
    on est tout euphorique lorsque les enfants partent car on va enfin souffler puis juste après !! presque regretter.

    vive la vie de parents.

    Posté par D. ma lucarne, 20 juillet 2012 à 12:00
  • courage, ils reviennent bientôt!

    Posté par TheYoupiTouch, 30 juillet 2012 à 12:20
  • ça fait plaisir de te relire !!
    bah moi après plus de 5 semaines en solo avec eux .. j'avoue que de ne pas répéter 15fois la même chose, et ne pas donner de bain, ne pas préparer à manger, et me poser dans le silence me ferait du bien ... si si !! suis mère indigne sur ce coup là
    allez vivement les vacances à 4 dans 10jrs !
    bises et ENJOY

    Posté par ameva, 09 août 2012 à 23:51
  • Mais j'adore ce billet! Je me reconnais trop bien ! Tu me plais toi jolie découverte que ton blog ce soir !!!

    Posté par Delph EntreVille, 27 septembre 2012 à 22:17

Poster un commentaire